Toulouse Depuis le tarmac, je suis éblouiPar tes pavillons rosesDans un silence moroseLe vent du sud traverse les PyrénéesPour étendre son drap sur tes sublimes pavillonsSoudain, le soleil darde les toitsIl y fait beau, le climat est courtoisAu centre ville,Lire l'article