Le parc du château de la Reynerie

Notre réponse au courrier de monsieur le Maire

Suite aux diffĂ©rents courriers et courriels adressĂ©s Ă  la Mairie de Toulouse concernant les dĂ©gradations infligĂ©es au parc du château de la Reynerie et aux diffĂ©rentes rencontres effectuĂ©es, notamment avec Monsieur COGNARD , maire de quartier, des actions ont Ă©tĂ© menĂ©es :

  • mise en place de barrières pour empĂŞcher les intrusions pendant la fermeture du parc.
  • remise en eau des « douves Â» qui ceinturent le parc et puis enlèvement des barrières.
  • restauration partielle des deux lions en contrebas du château.

Mais suite à un courrier envoyé par une résidente très proche du parc pour alerter le Maire de Toulouse sur les dégâts observés dans le parc, elle a reçu en réponse cette lettre qui nous a fait réagir (voir plus bas), notamment les phrases surlignées en jaune :

Pour nous, Monsieur le Maire prend le problème Ă  l’envers ; il parle d’impossibilitĂ© de verbaliser les incivilitĂ©s au lieu de prĂ©venir celles-ci. Il n’y avait pas ces problèmes quand les gardiens Ă©taient prĂ©sents toute la semaine, connaissaient tout le monde et intervenaient quand besoin Ă©tait, car permanents Ă  ce poste, sans avoir besoin de verbaliser. Et nous nous doutons bien que la Police Nationale a actuellement, dans les quartiers dits sensibles, d’autres prioritĂ©s que de protĂ©ger le patrimoine (mĂŞme si celui-ci est classĂ© aux Monuments Historiques) en patrouillant au milieu des cyclamens pour interpeller des gamins.

L’idĂ©e de mettre en place une clĂ´ture autour du parc, si c’est pour doubler les douves, est une aberration esthĂ©tique et technique ; nous devrions (les usagers) a minima ĂŞtre consultĂ©s sur les diffĂ©rentes options envisagĂ©es